Support fixe le long duquel glisse une pièce mobile

Édition, 90 pages, 21x21cm, Impression quadri off set, 2020



Édition réalisée dans le cadre d’une résidence en duo avec Hélène Boutonnet, à la Bibliothèque du Musée des Abattoirs, FRAC Occitanie, Toulouse sur une invitation d’Éléonore False, avec le soutien de l’isdaT.

Production : Musée des Abattoirs, FRAC Occitanie, Toulouse.


Support fixe le long duquel glisse une pièce mobile est la première définition du terme «coulisse». L’idée de «coulisse» a été dominante dans la construction de ce travail. Dans ce concept, il y a une certaine ambiguïté qui se dégage : on ne sait jamais vraiment qu’est ce qu’il s’y trame et cela devient vecteur de fantasmes. C’est finalement bien plus que l’endroit dans lequel les acteurs se préparent avant de monter sur scène, où les techniciens ajustent les décors, les lumières, les costumes. Mon intention était de déterminer les coulisses d’une relation, d’un dialogue entre plusieurs personnages, tout en interrogeant les systèmes de représentations, de catégorisations et de classifications du monde vivant et non-vivant.
Cet ouvrage rassemble les différents tenants et aboutissants du dialogue présents dans le court-métrage Le C.S.I.N.T.I. (Le Concept Scénique Intrinsèque à une Nouvelle Taxonomie Innovante). Ce sont des formalisations algébriques des fluctuations de ce dialogue, à la manière des mathèmes du psychanalyste Jacques Lacan.

Des valeurs ont été définies arbitrairement pour chacun des personnages, ce qui permet de les classifier par l’intermédiaire du temps et de leur façade sociale (décor, manière et apparence) dans l’espace du dialogue. Les notes vont de -10 à 10 en fonction de l’impact qu’ils ont sur les autres. Il y a aussi un jeu de couleurs permettant de les différencier. Des suites de ces attributions, des formes géométriques apparaissent.


 ︎ Support fixe le long duquel glisse une pièce mobile au format PDF ︎







Tous droits réservés © Mélodie Bajo, 2020