PERMUTATION

Installation vidéo, durée aléatoire, 2015



Une permutation est une « transposition que l’on fait d’un même tout, pour en tirer un nouvel arrangement ». L’emploi de la technique du cut-up, mais aussi des images que je manipule, sont en lien direct avec cette définition. Le fait de s’approprier une source existante, de la détourner des fondements de son sujet, afin de la tordre et de l’adapter à un autre champ notionnel, est le protocole que j’applique méthodiquement, mais aussi instinctivement à ce travail.
Le rythme est composé de plans rapides, comme de plans lents et fixes. Le son est modifié afin de créer une certaine tension contrastant avec les images assez douces ou, tout simplement, ordinaires. Le résultat de ces variations sonores a un aspect assez abyssal. Le caractère embryonnaire des images soutient l’aspect aquatique et ondulatoire du son. L’ensemble de ces éléments composent des sortes de paysages mentaux. Plus que l’esthétique, ce sont les accidents de plans, de sons, ou encore de cadrages qui m’intéressent.

La scénarisation textuelle, qui est basée sur une émotion éprouvée momentanément, constitue le point de départ de mon travail. Je prends généralement un livre, en m’arrêtant sur une page, et je prélève des fragments de phrases. Avec l’aide d’une source extérieure, l’idée est de trouver son propre texte dans un autre texte, via des découpages et des assemblages.







Tous droits réservés © Mélodie Bajo, 2020