Marie (La non-personne)

Pièce sonore, 6 mins 09, 2020



FR_

Pièce réalisée dans le cadre d’une résidence en duo avec Hélène Boutonnet, à la Bibliothèque du Musée des Abattoirs, FRAC Occitanie, Toulouse sur une invitation d’Éléonore False, avec le soutien de l’isdaT.

Cette pièce est présentée à l’occasion de l’exposition Sous le fil au Musée des Abattoirs - FRAC Occitanie à Toulouse, du 17 ocobre 2020 au 30 mai 2021.

Production : Musée des Abattoirs, FRAC Occitanie, Toulouse.
EN_

Piece produced as part of a duo residency with Hélène Boutonnet, at the Ressource Center of the Musée des Abattoirs, FRAC Occitanie, Toulouse (France) at the invitation of Éléonore False, with the support of isdaT.


This piece is presented on the occasion of the Sous le fil exhibition at the Musée des Abattoirs - FRAC Occitanie in Toulouse, from October 17, 2020 to May 30, 2021.

Production : Musée des Abattoirs, FRAC Occitanie, Toulouse.

FR_

Cette pièce sonore reprend cette théorie d’Erving Goffman sur le rôle de la non- personne : «Peut-être le type classique de la non-personne, dans notre société, est-il le domestique. On attend de lui qu’il soit présent dans la région antérieure pendant que le maître de maison donne le spectacle de son hospitalité aux invités. Alors que, sous certains rapports, le domestique fait partie de l’équipe du maître de maison, à certains égards, il est défini à la fois par les acteurs et par le public comme quelqu’un qui n’est pas là. Dans certains groupes, on ne s’oppose pas non à ce que le domestique entre librement dans la région postérieure, conformément à l’idée qu’on n’a pas besoin de produire une impression sur lui.»

La non-personne est alors détachée du dialogue, de la scène et se retrouve écartée dans les interstices du Musée. Le spectateur passe devant et est interpellé par une voix qu’il n’aurait pas forcément dû entendre. C’est Marie, la non-personne, qui parle.
EN_

This sound piece takes up this theory of Erving Goffman on the role of the non-person: «Perhaps the classic type of the non-person in our society is the domestic. He is expected to be present in the anterior region while the master of the house gives the show of his hospitality to the guests. While in some respects the servant is part of the householder’s team, in some ways he is defined by both the actors and the audience as someone who is not there. In some groups, there is also no objection to the servant entering freely into the posterior region, in accordance with the idea that there is no need to make an impression on him.»

Marie, the non-person is then detached from the dialogue, from the scene and finds herself pushed aside in the interstices of the Museum. The viewer walks past and is challenged by a voice they should not necessarily have heard. It is Marie, the non-person, who is speaking.





Copyright © 2021 Mélodie Bajo, All rights reserved