Marie (La non-personne)

Pièce sonore, 6 mins 09, 2020



Pièce sonore réalisée dans le cadre d’une résidence en duo avec Hélène Boutonnet, à la Bibliothèque du Musée des Abattoirs, FRAC Occitanie, Toulouse sur une invitation d’Éléonore False, avec le soutien de l’isdaT.

Production : Musée des Abattoirs, FRAC Occitanie, Toulouse.
Cette pièce sonore reprend cette théorie d’Erving Goffman sur le rôle de la non- personne : «Peut-être le type classique de la non-personne, dans notre société, est-il le domestique. On attend de lui qu’il soit présent dans la région antérieure pendant que le maître de maison donne le spectacle de son hospitalité aux invités. Alors que, sous certains rapports, le domestique fait partie de l’équipe du maître de maison, à certains égards, il est défini à la fois par les acteurs et par le public comme quelqu’un qui n’est pas là. Dans certains groupes, on ne s’oppose pas non à ce que le domestique entre librement dans la région postérieure, conformément à l’idée qu’on n’a pas besoin de produire une impression sur lui.»

La non-personne est alors détachée du dialogue, de la scène et se retrouve écartée dans les interstices du Musée. Le spectateur passe devant et est interpellé par une voix qu’il n’aurait pas forcément dû entendre. C’est Marie, la non-personne, qui parle. Placé dans l’embrasure de la porte, un dispositif sonore diffuse un enregistrement du personnage de la non-personne, parlant, hurlant, riant et se confiant sur différentes choses qu’elle a pu ressentir dernièrement. Elle est progressivement en train de passer à un état d’aliénation.

Le passant se retrouve alors dans une position quelque peu inconfortable et gênante, dans l’embrasure de l’entrée, entre l’extérieur et l’intérieur dans laquelle il écoute ce monologue qui ne lui était pas destiné.








Tous droits réservés © Mélodie Bajo, 2020